faunemes_titre
Création 2000
Spectacle déambulatoire, théâtral et sonore pour la rue et les grands espaces intérieurs.

faunemes_gd3

"Les Faunèmes", peuple imaginaire, peuvent, quand ils le désirent, capter les sons qui les entourent pour les avaler goulûment comme on dévore un savoir quand on est boulimique de connaissances.
Un capteur de son intégré, dernier cri de la mode technologique, donne à chaque Faunème ce pouvoir.

Mais après le “Bog” de l’un d’entre eux, un modèle nouvelle génération, reformaté, permet de capter directement dans la tête des gens.
Alors, les Faunèmes vont connaître “l’effet buvard” et absorber les pensées humaines les plus secrètes..."

faunemes_gd

faunemes_gd1

Tournées Nationales et internationales depuis 2001. Actuellement 179 représentations dans 80 villes de 14 pays

(Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Canada, France, Italie, Japon, Luxembourg, Portugal, Pays-Bas, Suisse, Espagne, Corée du Sud)

Faunèmes a été présenté de 2000 à 2011 :
au Festin de pierres - St Jean de Védas (34), Hi Seoul Festival - Seoul (Corée), aux Fêtes de Choisy-le-Roi (94), à Festival en Bastide - Villefranche de Rouergue (12), aux Les Jeudi en Terrasse - Pontault Combault (77), aux Spectacles Fédérateurs 2010 Nîmes Métropole - Rodilhan (30), aux Nocturbaines - Paris XX, Point de Bascule ! - Nice (06), à Festivités de rue - Balaruc les Bains (34), à Le Fort Antoine dans la Ville - Monaco (Monaco), à la Fête du Travail – Au Familistère Godin - Guise (02), au Futuroscope - Poitiers (86), Au Festival International de théâtre de rue d’Aurillac (15), à Arles (13), au FeSt - Séville (Espagne), au festival Watch this Space, National Theater - Londres (GB), à Font’Arts - Pernes les Fontaines (84), à Eutopia - Cordoba (Espagne), Augsburg (Allemagne), à Sausset les pins (13), à Namur (Belgique)- Festival NAMUR EN MAI, à Avignon pour l'inauguration TGV Méditérrannée, à Paris 12ème - Festival La coulée douce, au festival Viva Cité à Sotteville les Rouen (76), au festival des Z'accro dm'a rue à Nevers (58), au festival Chaud Dehors à Aubagne (13), à Morlaix (29), aux Nuits de la grille à Saint Brieuc (22), au festival les inattendus de Malbrouk ( 57), au festival Saint Louis à Sète (34), au festival Éclat d'Aurillac (15), au festival de Terres Rouges (Luxembourg), pour l'ouverture de saison à Freming-Merlebach (57), pour la Mission des Droites de l'Homme à Orléans (45), fêtes des vendanges à Suresnes (92), au festival Daïdogei World Cup à Shizuoka (Japon), pour les Rencontres des Jeunes Lycées à Salon-de Provence (13), Fêtes de la tour Blanche à Issoudun (36), au festival Z'Arts Up à Béthune (59), au Festival Tête à Tête de Rastatt (Allemagne), à L'Abattoir de Cuers (83), au Festival Furies de Châlon en Champagne (51), Fête du Panier à marseille (13), Festival de Théâtre de rue à Dreux (28), au Festival d'été de Québec (Canada), Spectacles des Grands Chemins à Ax-les-Thermes (12), Festival la Déferlante en Vendée (85), Pavillon des Arts à Bexhill on Sea (Angleterre), Festival international du Film Fantastique de Bruxelles (Belgique), Festival du Chaînon Manquant à Figeac et Capedenac (46), Lycée Adam de Craponne à Salon de Provence (13), les 13 Lunes à Martigues (13), Les Hétéroclytes de Saint-Lô (50), Festival Lugar à Dança à Oeiras et Lisbonne (Portugal), Mas Thibert - Arles avec l'Association Petit à Petit (13), Les Mureaux (78), Tokyo (Japon), Cologne (Allemagne), Saarbrouk (Allemagne), Dortmund (Allemagne), Ayrens, Cayrols et Salers (15) pour le Festival Eclats d'Aurillac, Teyssieu (46) pour le Festival Arzimut, Limburg Summer Festival à Limburg (Hollande), Nuit Blanche à Paris (75), Neustadt (Allemagne), Nice (06), Amiens (80), Görlitz (Allemagne), Chalon Sur Saône (71), Dornbirn (Autriche), Sarzana (Italie), Reims (51), Fos Sur Mer (13), Fête des fleurs à Bruxelles (B), Festival Le temps des rues à Paris (75), Garage Laurent à Forcalquier (05), Les Invites de Villeurbanne (69), Fundao et Serta Festival Lugar à dança (P), Ludwigshafen (D), Festival La plage des six pompes à La Chaux de fonds (CH), Annonay (07), Tokyo (J), La Teatral, Espartinas (Espagne)

En janvier 2001, les Faunèmes se sont multipliés par 2. Ils se sont donc retrouvés 8 pour accueillir le public lors de la cérémonie des vœux du président du Conseil régional Provence Alpes Cote d'Azur. Ils ont, par la même, découvert et rappelé aux invités les valeurs fondamentales de la République.

faunemes_gd2

NOTE D'INTENTION

Une création pour trois stations et trois déambulations en alternance. Les voix en direct, traitées électroacoustiquement, s’additionnent aux sons diffusés en différé, avec le choix délibéré d’un langage international. Le parti pris du rire critique et de l’humour noir, sous un aspect presque candide, est revendiqué comme point d’ancrage.

Dans FAUNÈMES, vivant et mécanique s’impriment tant dans le sens que dans la forme. Évoluant dans un monde imaginaire, les acteurs dépendent de la mécanique sonore qu’ils transportent.
À l’heure de la standardisation de la pensée, “de la domestication des âmes” et du formatage des désirs, nos actions s’automatisent, se mécanisent, s’informatisent. Assujettis à la domination qui s’exerce, nous sommes sous influence. Il faut être de son temps, c’est à dire branché, câblé, connecté... Le modèle s’installe pacifiquement dans nos têtes tel “un cheval de Troie dans l’intimité de nos cerveaux”. Nous sommes à la fois vivants et mécanisés, vivants par nos différences et humains par notre imagination, mécanisés par notre assentiment au modèle à suivre.

Mode de diffusion sonore Le principe de diffusion, à savoir une chaîne sonore autoportée pour chaque comédien, offre des possibilités électroacoustiques hors du commun.
D'une part, les personnages ont chacun leur halo de mise en onde (comparable à une mise en lumière) rendu d'autant plus saisissant que le système reste invisible du public. D'autre part, la mobilité des acteurs induit autant de déplacements de haut parleurs dans l'espace scénique. La configuration quadriphonique en mouvement permet une spatialisation à géométrie variable.
Chaque comédien a, rivé au corps, le nombre de partenaires invisibles qu'il souhaite, les renforts sonores nécessaires à l’expression de ses gestes et, d'un point de vue plus large, tous les éléments constituant le décor commun aux quatre acteurs. Ainsi le son permet à chaque spectateur de créer sa propre image de l'environnement des personnages.


DISTRIBUTION

Conception et direction artistique: Claire MADELÉNAT et Pierre DELOSME
Mise en scène : Pierre DELOSME et Bernard MAITRE
Conseiller à l'écriture : Bernard AVRON
Compositeur et créateur sonore : Stéphane MAZARD
Création des costumes : Asta et Christian COULOMB
Comédiens :
Fabrice PARDOUX, Sébastien PEYRASSE, Pierre DELOSME et Claire MADELÉNAT
Accessoires et Capteurs : Jean RACAMIER
Réalisation et régie technique : Arnaud BERTRAND
Régie Technique: Daniel BARDOU
Mixage et mastering : Ali LAOUAMEN
Conception et réalisation synchro : Philippe DINSARD Ste MEM
Diffusion: Cerise Praxy

RESIDENCE DE CREATION
Le Citron Jaune (Port-Saint-Louis)


PARTENAIRES

cg13

adami

arles

culture

paca2

 

 
 














Compagnie L'Eléphant vert - Théâtre de rue/street theatre